jump to navigation

Chapitre 15: la personnalité (réponses) July 23, 2009

Posted by solangek in Psychologie 1502, réponses du "Study Guide".
Tags: , , , , , , , , ,
trackback

Voici les réponses aux questions portant sur le chapitre 15 du manuel. J’ai terminé de les télécharger!

Les parents de Rorchach

Les parents de Rorchach

1. Qu’est-ce la personnalité?

C’est un modèle intégrant la manière caractéristique de raisonner, se ressentir et d’agir d’un individu.

2. Qu’est-ce l’association libre?

En psychanalyse, c’est une méthode d’exploration de l’inconscient au cours de laquelle le patient se détend et dit tout ce qu’il a dans la tête sans se soucier du caractère insignifiant ou embarrassant de ses pensées.

3. Qu’est-ce la psychanalyse?

La théorie psychanalytique de Freud à propos de la personnalité qui attribut nos pensées et nos actes à des motivations et des conflits inconscients. Technique consistant à traiter les troubles psychologiques en cherchant à révéler et interpréter les tensions inconscientes.

4. Qu’est-ce l’inconscient?

Selon Freud, c’est un réservoir de pensées, de sentiments, de souvenirs  et de souhaits, pour la plupart inacceptables. Selon les psychologues contenporains, il s’agit d’un traitement d’informations dont nous ne sommes pas conscients.

5. Qu’est-ce le ça, d’après Freud?

Réservoir d’énergie psychique inconsciente, qui lutte pour satisfaire les pulsions sexuelles et agressives fondamentales. Le ça opère selon le principe du plaisir, en demandant une gratification immédiate.

6. Qu’est-ce le Moi d’après Freud?

Partie assumant la position de “directeur” de la personnalité, largement inconsciente, et qui est l’intermédiaire entre les demandes du ça, du surmoi et de la réalité. LE moi opère sur le principe de la réalité, en satisfaisant les désirs du ça et du surmoi  d’une façon réaliste, apportant du plaisir plutôt que de la douleur.

7. Qu’est-ce le Surmoi d’après Freud?

part de la personnalité qui représente selon Freud les idéaux intériorisés et qui fournit les références pour le jugement (la conscience) et les aspirations futures.

8. Décris les stades psychosexuels selon Freud.

Ce sont les stades de développement enfantin au cours desquels l’énergie de recherche du plaisir du ça se concentre  sur des zones érogènes distinctes:

Le stade Oral de 0 à 18 mois : le plaisir est centrésur la bouche (sucer, mordre, mâcher)

Le stade Anal de 18 à 36 mois : Le plaisir se focalise sur l’élimination par la vessie et l’intestin ; maîtrise des demandes de contrôle

Le stade Phallique de 3 à 6 ans : La zone de plaisir est centrée sur les organes génitaux ; maîtrise des sentiments sexuels incestueux

La période de latence de 6ans à la puberté :  sentiments sexuels quiescents

Le stade génital à partir de la puberté : maturation des intérêts sexuels

9. Qu’est-ce le complexe d’Œdipe d’après Freud?

C’est le désir sexuel d’un garçon envers sa mère et sentiment de jalousie et de haine envers le père qu’il considère comme un rival.

Voici un lien à une traduction D’Oedipe Roi, par Sophocles

Vous pouvez aussi visiter Wikipédia

Oedipe Roi

Oedipe Roi

10. Qu’est-ce l’identification d’après Freud?

Le processus par lequel les enfants incorporent les valeurs de leurs parents dans leur surmoi qui est en cors de développement.

11. Qu’est-ce la fixation d’après Freud?

C’est l’attachement persistant des énergies cherchant le plaisir à un stade psychosexuel antérieur, où les conflits n’ont pas été résolus.

12. Selon Freud, d’où vient l’anxiété?

Lorsque le Moi a peur de perdre le contrôle de la guerre interne entre les demandes du ça et celles du surmoi, nous avons de l’anxiété générale qui donne un sentiment d’instabilité sans en connître vraiment la raison.

13. Selon Freud, qu’est-ce qu’un mécanisme de défense?

Dans la théorie psychanalitique, les mécanismes de défense sont des méthodes de protection du moi pour réduire l’anxiété, mais qui déforment incosciemment la réalité.

14. Décris les 6 principaux mécanismes de défense selon Freud.

Le refoulement (mécanisme de défense de base qui bannit de la conscience les pensées, sentiments et souvenirs qui siscitent l’anxiété)

La régression (mécanisme de défense dans lequel un individu retourne à un stade psychosexuel plus infantile, où une partie de l’énergie phychique reste fixée)

La formation réactionnelle (mécanisme de défense par lequel le moi transforme inconsciemment les pulsions inacceptables en leur contraire – les personne peuvent ainsi exprimer des sentiments qui sont à l’opposé de leur sentiments inconscients, générateurs d’anxiété)

La projection (mécanisme de défense par lequel les gens masquent leurs propres pulsions menaçantes en les attribuant aux autres)

La rationalisation (mécanisme de défense qui propose des explications auto-justificatrices à la place d’une cause réelle, inconsciente mais plus menaçante)

Le déplacement (mécanisme de défense qui déplace des pulsions sexuelles ou agressives vers des objets ou des personnes plus acceptables et moins menaçants, comme par exemple réorienter la colère dans une directions moins dangereuse)

15. Qu’est-ce qu’un test projectif?

Des tests de personnalité, tels que le Rorchach ou le TAT, qui proposent des stimuli ambigus destinés à déclencher la projection de la dynamique interne de quelqu’un.

16. Qu’est-ce que le TAT?

Le Thematic Apperception Test dans lequel les gens expriment leurs sentiments et leurs intérêts internes à travers les histoires qu’ils inventent à partir de scènes ambiguës.

17. Qu’est-ce que le fameux test des taches d’encre de Rorchach?

C’est le test projectif le plus utilisé, qui est formé d’un ensemble de 10 taches d’encre, sonçu par Hermann Rorchach ; il est destiné à identifier les sentiments internes des sujets en analysant l’interpretation qu’ils en font.

18. Quelles sont les grandes théories d’Adler, Horney, Jung?

Adler et Horney pensaient que l’enfance était importante (comme Freud) mais que c’étaient les tensions sociales (et non sexuelles) qui dominaient la formation de la personnalité. Adler disait que tout le monde doit lutter contre son sentiment d’infériorité (il proposa le “complexe d’infériorité”). Horney disait que l’anxiété enfantine, due au sentiment de dépendance et d’impuissance de l’enfant suscitait le désir d’amour et la sécurité. Carl Jung a proposé l’inconscient collectif.

19.  Qu’est-ce que l’inconscient collectif?

C’est un concept d’ensemble de souvenirs partagés hérité de l’histoire de notre espèce, un réservoir commun d’images provenant des expériences universelles de notre espèce.

20. Quelles sont les principales critiques des théories de Freud?

Les principales critiques sont simplement que ses idées sont vielles et dépassées. “Selon les critiques, la théories freudienne est à la psychologie ce que la terre plate est à l’astronomie”.

21. Le refoulement est-il un mythe?

Il n’y a certainement pas beaucoup de preuves pour le soutenir: toutes les recherches montrent le contraire, que les gens qui vivent une étape ou un événement douloureux ne peuvent pas l’oublier.

22. Qu’avons-nous hérité de Freud?

Nous avons hérité l’idée qu’une grande aprtie de notre activité mentale est inconsciente, que notre enfance façonne notre personnalité et la façon dont nous nous attachons aux autres, et que nous sommes souvent confrontés à des conflits intérieurs engendrés par nos souhaits, nos peurs et nos valeurs.

23. Qu’est-ce que le développement personnel selon Maslow?

C’est le besoin psychologique ultime qui apparaît lorsque tous les besoins physiques de base ont été satisfaits, et que l’estime de soi-même est satisfaisante ; motivation pour exprimer nos potentialités.

24. Qu’est-ce que la psychologie humaniste?

C’est une branche de la psychologie conduite par Abraham Maslow et Carl Rogers, dans laquelle on souligne le potentiel de croissance des gens en bonne santé.

25. Qu’est-ce que l’empathie?

C’est montrer une véritable compréhension de ce que vit une autre personne.

26. Selon Rogers, qu’est-ce que la considération positive inconditionnelle?

L’attitude d’acceptation totale à l’égard de l’autre.

27. Qu’est-ce que la conception de soi?

Ensemble de nos pensées et de nos sentiments à propos de nous-mêmes, en réponse à la question : “Qui suis-je?”.

28. Quelle a été l’influence des psychologues humanistes?

Leurs idées ont influencé l’éducation des enfants, l’enseignement, le conseil et la gestion d’entreprises. Beaucoup de gens se sont imprégnés de leurs idées qu’une idée positive de soi-même est la clef du bonheur et du succès, que la tolérance et l’empathie aident à nourrir des sentiments positifs vis-à-vis soi-même. Que les gens sont, par essence, bons et capables de s’améliorer.

29. Que sont les critiques de la psychologie humaniste?

Elle renforce les valeurs cutlurelles occidentales. Ca peut parfois favoriser l’auto-indulgence , l’égoisme et et une érosion de certainescontraintes  morales.

30. Qu’est-ce que la perspective dimensionnelle?

C’est une perspective dans la psychologie qui essaye d’identifier les traits du comportement et des motivations conscientes afin de décrire des dimensions sous-jacentes de la personnalité.

31. Qu’est-ce qu’un trait (de personnalité)?

C’est la structure caractériswtique du comportement ou disposition à ressentir et à agir d’une certaine façon; évalué par des auto-questionnaires ou par des descriptions effectués par l’entourage.

32. Qu’est-ce que l’inventaire de personnalité?

C’est un questionnaire (les réponses sont souvent dichotomiques : vrai / faux ou d’accord / pas d’accord) dans lequel les sujets répondent à des questions destinées à juger une vaste gamme de sentiments et de comportements. Utilisé pour évaluer des traits de personnalité prédéterminés.

33. Qu’est-ce que le MMPI et à quoi sert-il? Que sont les 10 échelles cliniques de base?

C’est le test le plus utilisé en psychologie clinique et celui sur lequel ont été effectuées le plus grand nombre de recherches. Développé initialement pour identifier les sujets présentant des troubles émotionnels (on considère encore que c’est son usage premier), ce test est maintenant utilisé dans beaucoup d’autres procédures de sélection.

Le MMPI comporte 10 échelles de base: Hypocondrie, Dépression, Hystérie, Déviance psychopathique, Masculinité/féminité, Paranoïa, Psychasthénie, Schizophrénie, Hypomanie, Introversion sociale. Le MMPI-2 comporte les mêmes échelles clinique, plus une échelle de mensonge et 15 autres échelles qui évaluent, par exemple, l’attitude au travail, les problèmes familiaux, la colère, etc.

34. Qu’est-ce qu’un test empirique?

C’est un test (comme par exemple le MMPI) développé à partir d’un vaste choix de questions parmi lesquelles sont sélecionnées celles qui permettent de discriminer des groupes pertinents.

35. Que sont les deux dimensions de personnalité selon Eysenk et Eysenk?

L’extraversion – introversion et Stabilité – instabilité

36. Que sont les 5 facteurs de la personnalité (le fameux BIG FIVE)?

La stabilité émotionnelle, l’extraversion, l’ouverture d’esprit, l’amabilité et la conscience.

37. Ces 5 traits sont-ils stables?

oui

38. Ces 5 traits sont-ils hérités ou génétiques?

oui

39. Ces 5 traits s’appliquent-ils à d’autres cultures?

oui, elles sont universelles

40. Le modèle des BIG 5 permet-il de prédire d’autres attributs personnels?

oui

41. Qu’est-ce qu’une Méta-analyse?

C’est une analyse des données et résultats de plusieurs recherches

42. Qu’est-ce que l’effet Barnum?

D’après Wikipédia: “un biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s’appliquant spécifiquement à elle-même”

43. Explique l’interaction personne-situation comme critique de la perspective dimensionnelle.

C’est-à-dire que dans une situation donnée, on ne peut jamais prédire exactement le comportement d’une personne d’après ses traits de personalité. Nous pouvons noter des généralités ou des tendances qui durent longtemps et nous caractérisent. Le niveau moyen des traits dans des situations variées est prévisible, mais dans n’importe-quelle situation spécifique… il est plus facile de prédire la météo que le comportement humain basé sur les tests de personalité. Par contre, nous ne pouvons nier l’existence des traits de personalité.

44. Explique la constance de l’expressivité comme critique de la perspective dimensionnelle.

Tout simplement, les gens contrôlent leur comportement dans des situations différentes: nous sommes très polis et formels dans des situations formelles et à une fête familiale nous pouvons nous comporter de manière très ouverte et plus énergétique.

45. Qu’est-ce que la perspective socio-cognitiviste?

Selon cette perspective, le comportement est influencé par l’interaction entre un individu (et son mode de pensée) et son contexte social.

46. Qu’est-ce que le déterminisme réciproque?

Ce sont les influences croisées entre la personnalité et les facteurs environnementaux. Voici une bonne explication beaucoup plus complète.

47. Qu’est-ce que le contrôle personnel?

C’est le sentiment que l’on a de contrôler son environnement plutôt que de se sentir résigné.

48. Quels sont 3 types d’interactions spécifiques entre les individus et leur environnement?

– Des personnes différentes choisissent des environnements différents: nous choisissons notre environnement et il nous modèle.

– Nos personnalité modèlenet la manière dont nous interprétons les événements et dont nous réagissons: une personne positive verra le monde d’une manière positive ce qui facilitera à son tour une réaction positive de cette perssonne envers les événements de sa vie.

– Nos personnalités contribuent à créer des situations auxquelles nous réagissons: la manière dont nous traitons les gens influence la manière dont ils nous traitent à leur tour.

49. Quelles sont les deux méthodes basiques pour étudier les effets du contrôle personnel – ou n’importe-quel autre facteur de personnalité?

Corréler le sentiment de contrôle qu’ont les individus avec leur comportement et leur réussite.

Expérimenter en augmentant ou en diminuant le sentiment de contrôldes gens pour observer les effets.

50. Qu’est-ce que le lieu de contrôle externe?

C’est le sentiment que la chance ou que des forces extérieures, plus que le contrôle personnel, déterminent notre destin.

51. Qu’est-ce que le lieu de contrôle interne?

C’est le sentiment d’être à la base du contrôle de sa destinée.

52. Qu’est-ce qu’une impuissance acquise, et quelles sont ses trois étapes?

a) Vivre des situations pénibles incontrôlables -> b) Avoir la perception d’une absence de contrôle -> c) Démontrer un comportement d’impuissance généralisée

53. Quel est le lien entre l’optimisme et l’impuissance ou l’efficacité?

En générale, les gens pessimistes se sentent impuissants et les gens optimistes sentent qu’ils ont plus de contrôle sur leur destin. Les gens pessimistes tendent à échouer ou à démissioner et les gens optimistes tendent à avoir plus de succès.

54. Qu’est-ce que la psychologie positive?

C’est une étude scientifique du fonctionnement optimal de l’être humain ; elle cherche à découvrir et à promouvoir les atouts et les vertus qui permettent aux individus et aux communautés de se développer dans de bonnes conditions.

55. Quels sont les effets d’un optimisme illusoire ou excessif?

Les peronnes qui ont trop confiance en elles sont les plus incompétentes parce qu’elles n’essayent pas de sa’mméliorer…

56. Quelle est la meilleure façon de prédire le comportement des gens?

La meilleure façon de prédire le comportement est de mettre une personne dans un contexte spécifique. En voyant comment une personne spécifique se comporte dans un contexte spécifique, nous pouvone très bien prédire son comportement futur dans la même sorte de situation.

57. Quelle serait une critique de la théorie socio-cognitive?

Elle sous-estime l’importance de la dynamique de l’inconscient, des émotions et des traits internes de personnalité.

58. Que sont les possibles du soi selon Markus et ses collaborateurs?

Les visions de soi que vous rêvez de devenir  (riche, brillant, aimé, admiré…) et les visions de soi que vous avez peur de devenir (au chômage, solitaire).

59.  Qu’est-ce que l’effet “spotlight” (l’effet focalisation)?

C’est penser que tout le monde te regarde (quand en fait, tout le monde pense que les autres les regardent, alors personne fait vraiment attention aux autres). D’après le manuel: le fait de surestimer le jugement et le regard que les autres portent sur notre apparence, sur notre performance et même sur nos bourdes.

60. Qu’est-ce que l’estime de soi?

C’est un sentiment à propos se la propre valeur, qui peut être haute ou faible.

61. Qu’est-ce que le biais d’autosatisfaction?

C’est notre tendance à se voir favorablement.

62. Que sont les bienfaits d’une haute estime de soi?

Les gens avec une bonne estime de soi ont en général moins d’insomnie, succombent moins facilement aux pressions et aux modes, sont moins à risque d’utiliser des drogues, sont plus persévérants, moins timides, moins solitaires, sont moins susceptibles de voir le rejet là où il n’y en a pas, et sont plus heureux!

63. Que sont les problèmes provoqués par une faible estime de soi?

Des gesn avec une faible estime de soi peuvent succomber au désespoir, à l’anxiété, au racisme et à dénigrer d’autres persones. Ces personnes ont tendance à être susceptibles et à juger les autres, à être excessivement critiques  comme pour impressionner les autres par leur propres talents.

64. Comment l’estime de soi varie-t-elle selon la culture ou l’ethnie?

Il paraît que les gens dans les populations stigmatisées font face à la discrimination  et à leur statut social très bas en conservant une bonne estime de soi: ils donnent de la valeur aux choses dans lesquelles ils excellent, ils attribuent leurs problèmes aux préjugés et ils se comparent à ceux de leur propre groupe.

65. Les gens acceptent-ils plus la responsabilité des bonnes actions ou des mauvaises actions?

des bonnes actions

66. A peu près quel pourcentage des gens se considère supérieur à la moyenne?

90%

67. Que sont quelques preuves, selon Myers (2002) que la majorité des gens ont un biais d’autosatisfaction plutôt qu’un complexe d’infériorité?

Nous cherchons toujours des renseignements favorables dans le but de renforcer notre moi.

Nous attribuons nos échecs aux autres et nos vctoires à nous-mêmes.

Nous montrons une fierté de groupe.

Nous nous souvenons et justifions nos actions passés en les embellissant.

Il y  a plusieurs d’autres exemples dans la section…

68. Que sont les périls d’un orgueil excessif?

L’orgueil précède souvent la chute. L’autosatisfaction est à la base de plusieurs conflits… peut-être même tous les conflits?

69. Quelles sont trois raisons pour s’auto-déprécier?

Quelquefois, les remarques auto-dépréciatives font partie d’une stratégie pour obtenir le confort

Les commentaires auto-dépréciatives peuvent nous préparer à une défaite possible

L’auto-dépréciation se rapporte souvent à une perception du “vieux moi”: Les personnes sont parfois plus crititques envers leur moi d’autrefois qu’envers celui du présent, même lorsque celui-ci n’a pas changé. “Quand j’étais ados, j’étais idiot, mais maintenant je suis raisonnable.”

70. Qu’est-ce que l’individualisme?

C’est donner la priorité à ses propes buts plutôt qu’à ceux du groupe, et définir son identité en termes d’attributs personnels plutôt que par son appartenance à un groupe.

71. Qu’est-ce que le collectivisme?

C’est donner la priorité aux buts du groupe auquel on appartient (souvent la famille élargie ou l’entreprise) et définir son identité par rapport à lui.

72. Quelles sont les différences de valeurs entre l’individualisme et le collectivisme quant au concept de soi, le but de l’existence, la moralité, ce qui est important, les relations et les comportements d’attribution?

Pour les individualistes:

concept de soi: indépendant (l’identité donnée par les traits individuels)

le but de l’existence: découvrir et exprimer son caractère d’unicité

la moralité: définie par les individus

ce qui est important: MOI!!!

les relations: nombreuses, souvent temporaires ou fortuites avec des possibilités de confrontation

les comportements d’attribution: le comportement reflète la personnalité et les attitudes

Pour les collectivistes:

concept de soi: interdépendant (l’identité donnée par l’appartenance)

le but de l’existence: maintenir les liens, s’insérer

la moralité: définie par les réseaux sociaux

ce qui est important: NOUS!!!

les relations: peu nombreuses, proches et durables ; l’harmonie est nécessaire

les comportements d’attribution: le comportement reflète les rôles et les normes sociales

73. Quelle serait la meilleure description de l’inconscient selon les chercheurs modernes: un réservoir bouillonnant de passions  et de censure ou un système de traitement d’information?

un système de traitement d’information

74. Quelles sont 7 composants de l’inconscient?

– Les schémas qui contrôlent automatiquement nos perceptions et nos interprétations

– Des phénomènes cognitifs d’armoçage dont les stimuli no sont pas sous notre direction consciente

– Des activités cérébrales de l’hémisphère droit permettant à la main gauche d’un patient au cerveau partagé d’exécuter des instructions indépendantes de son raisonnement verbal

– Des traitements parallèles de différents aspects de la vision et de la pensée

– Une mémoire implicite qui opère indépendamment d’un rappel conscient, même chez les patients amnésiques

– Un mécanisme de déclenchement instantané de réponses émotionnelles qui précède l’analyse consciente

– Des stéréotpes et une image de soi qui agissent automatiquement et inconsciemment sur la façon dont nous traitons les informations sur nous-mêmes et les autres.

75. Qu’est-ce que la théorie de la gestion de la terreur?

Elle soutient que la confiance en notre vision du monde, ainsi que la poursuite du développement de l’estime de soi, nous protègent de l’angoisse enracinée de la mort.

76. Comment appelle-t-on notre tendance à penser que beaucoup de gens font comme nous? Comment appelle-t-on notre tendance à remarquer chez les autres nos propres manies et attitudes?

L’effet de faux consensus est penser que les gens pensent comme nous; notre tendance à remarquer chez les autres nos propres manies et attitudes s’appelle la projection.

77. Selon Beaumeister, qu’est-ce qui motive les mécanismes de défence?

Selon Beaumeister les mécanismes de défence sont  motivés par notre besoin de protéger notre image de soi.

Comments»

No comments yet — be the first.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: